Fermer
14 Nikel

Introduction.
Le Nickel Bar est un bar discothèque, ouvert tous les soirs sauf le lundi, de dix heures à quatre heures du matin. Situé à la frontière du quartier noir, il était jadis exclusivement réservé aux Noirs. Et puis, avec l’apparition des danses acrobatiques, dont le Nickel Bar fut très vite le territoire consacré, on ne put pas refuser l’entrée aux spécialistes non-Noirs qui prétendaient se mesurer à la clientèle habituelle. Il y eut même un moment où, à cause de ses concours et ses démonstrations, le Nickel Bar faillit devenir un endroit à la mode, et quelques personnes chic se risquèrent deux ou trois fois sur les lieux, pour pouvoir s’en vanter après. Mais il n’est jamais devenu un endroit vraiment à la mode, pour la simple raison que le propriétaire s’est toujours refusé à installer la climatisation ; en toutes saisons, la température intérieure passe de trente degrés en début de soirée à cinquante degrés au petit matin ; trois gros ventilateurs brassent mollement un air humide et brûlant, et il n’y a même pas de vestiaire où laisser ses habits ».

Bernard-Marie Koltès, Nickel stuff, Extrait

BMK, Entretien avec Alain Prique, Masques, 1984 (Une Part de ma vie)
Il s’agit d’une histoire qui sera probablement tournée l’été prochain à Londres. Cela se passe entre autres endroits dans une boîte du quartier noir de Brixton.
C’est très agrĂ©able d’écrire pour le cinĂ©ma ; c’est beaucoup plus facile, beaucoup plus libre, que le théâtre ou le roman ; il n’y a pas les mĂŞmes contraintes techniques, le temps, les lieux, les motivations, qui sont les grands problèmes du théâtre. En mĂŞme temps, ce n’est quand mĂŞme qu’un demi travail – c’est d’ailleurs pour cela que c’est facile. Ce peut ĂŞtre un bon exercice de style, mais un Ă©crivain ne peut pas y trouver tout son compte.